Actualités

Christine : « Les bénévoles m’ont redonné confiance. »

À 58 ans, après deux ans de chômage, Christine a retrouvé un CDD au sein d’une mairie dans l’Hérault : un retour à l’emploi favorisé par l’accompagnement SNC.

Comment avez-vous entendu parler de SNC ?

J’avais été accompagnée par une première association à Montpellier mais cela n’avait pas débouché sur un emploi : j’ai découvert SNC en faisant des recherches sur Internet et j’ai pris contact avec l’association. L’accompagnement s’est rapidement mis en place avec Philippe et Ariane, jeunes retraités.

Comment s’est déroulé votre accompagnement ?

Mon accompagnement a commencé il y a six mois alors que nous étions en plein confinement. Les premiers rendez-vous ont eu lieu en visio. J’ai pu ensuite rencontrer les bénévoles à Montpellier, dans un espace de coworking. La première rencontre a permis de faire un point sur ma situation et mes attentes. Les bénévoles m’ont demandé de leur envoyer mon CV pour voir s’il avait besoin d’être amélioré. Puis nous avons échangé sur l’entretien d’embauche, tant l’expression que la posture et l’état d’esprit. C’est là où je pêchais le plus : en effet, j’avais passé plusieurs entretiens mais, au final, je n’étais pas retenue.

Qu’est-ce que cet accompagnement vous a apporté ?

Au début, j’étais découragée. J’avais besoin d’être soutenue. Le fait d’être accompagnée m’a boostée, progressivement. Les bénévoles ont partagé les expériences d’autres personnes accompagnées dont l’une qui m’a particulièrement marquée. Les proches vous soutiennent moralement mais on a besoin de conseils, de retours pour améliorer ses entretiens. Les bénévoles m’ont redonné confiance, professionnellement parlant. J’ai suivi, à ma demande, les modules proposés par Pôle emploi : c’est bien mais l’aspect psychologique est aussi important. Je ne comprends pas que Pôle emploi ne puisse pas proposer ce type d’accompagnement. Quand je suis arrivée à ce dernier entretien, j’étais souriante, j’avais préparé mes arguments : c’est sans doute ce qui a plu et qui m’a permis de décrocher ce CDD.

Quels messages auriez-vous envie de transmettre aujourd’hui ?

Ne vous laissez pas abattre ! Faites-vous accompagner ! Tentez l’expérience, vous n’avez rien à perdre, au contraire. Je remercie SNC pour son existence et les bénévoles qui accordent du temps aux personnes en recherche d’emploi. Je ne trouve pas les mots… Leur travail devrait être davantage connu.