Témoignage de Camille

Diplômée en comptabilité mais n’ayant jamais trouvé d’emploi dans ce domaine, Camille a multiplié les formations, sans jamais achever sa reconversion. Depuis un an, avec le soutien de ses deux accompagnateurs, elle reprend progressivement le chemin de l’emploi. Elle a terminé son mémoire et validé son diplôme de naturopathe.

Crédit photo : Gilles Michallet

« Lorsque l’on est seul chez soi à faire ses recherches, et que personne ne répond à nos lettres de motivation, c’est extrêmement décourageant. Je me suis déplacée dans de nombreuses entreprises pour déposer ma candidature ; j’ai toujours été bien accueillie mais on ne m’a jamais donné de réponse. Je faisais beaucoup d’efforts pour retrouver une activité professionnelle mais seule, je n’y arrivais pas. Au lieu de m’isoler, j’ai décidé de me faire aider et j’ai été orientée vers SNC.

La mise en place de l’accompagnement a été très simple et très rapide. On m’avait dit que cela pourrait prendre un peu de temps car il fallait deux bénévoles disponibles pour m’accompagner, mais on m’a recontactée dès le lendemain ! La première rencontre avec mes accompagnateurs s’est très bien passée. Ils m’ont longuement écoutée. C’était très dur pour moi de raconter mes difficultés à des gens inconnus, ce n’est pas dans ma personnalité de demander de l’aide. Mais ils m’ont bien expliqué ce qu’était l’accompagnement SNC et m’ont confortée dans l’idée de faire cette démarche.

Mes accompagnateurs m’ont permis de retrouver une motivation et m’ont donné des conseils utiles. Nous sommes rapidement entrés dans le vif du sujet et avons mis le doigt sur ce qui m’empêchait d’avancer. 

SNC ne m’a pas forcément apporté l’aide à laquelle je m’attendais. On s’attend à ce qu’on nous donne des offres d’emploi, mais sortir du chômage, c’est plus que ça. L’écoute, la chaleur humaine, c’est primordial. Mes accompagnateurs m’ont permis de retrouver une motivation et m’ont donné des conseils utiles. Nous sommes rapidement entrés dans le vif du sujet et avons mis le doigt sur ce qui m’empêchait d’avancer. J’avais terminé une formation de naturopathe quelques années auparavant, mais je n’avais jamais réussi à finir la rédaction de mon mémoire de fin d’études, indispensable pour valider le diplôme. Mes accompagnateurs m’ont énormément encouragée et je l’ai finalement rédigé en six mois ! J’ai passé la soutenance en juin dernier et je suis désormais diplômée ! Aujourd’hui, je continue à être accompagnée pour trouver un emploi dans ce domaine. »