Témoignage de Chloé

Jeune diplômée, Chloé a bénéficié d'un emploi solidaire de huit mois chez PikPik Environnement, une association de cinq salariés dont le but est d’éduquer le grand public au développement durable. Cet emploi solidaire a permis à Chloé de s’insérer sur le marché du travail et d'accéder à un logement. Depuis la fin de l'emploi solidaire, Chloé a travaillé dans une autre association d'éducation à l'environnement, s'est investie dans le Festival Zero Waste et poursuit désormais des projets à l'international, dans le domaine animalier et la permaculture.

Crédit photo : Delphine Blast

« J’ai commencé cet emploi solidaire chez Pik Pik Environnement il y a huit mois. Avant cela, j’étais un peu perdue depuis la fin de ma scolarité, avec des envies contradictoires et ne sachant pas où je souhaitais travailler.

J’ai une licence en économie et un master en géographie. Je suis par ailleurs animatrice pour enfants depuis neuf ans. C’est quelque chose que j’aime beaucoup et pour lequel je suis douée. Les propositions d’emploi viennent d’ailleurs vers moi. Lorsque j’ai obtenu mon diplôme, le paradigme a changé et je me suis retrouvée confrontée à la réalité de la recherche d’emploi.

Ce que j’attendais de cette expérience, c’est de me rendre compte des réalités du monde professionnel. Avant cela, lorsque je passais des entretiens, je sentais que je n’avais pas été confrontée aux choses réelles et que mes réponses restaient trop théoriques.

Cet emploi solidaire me semblait être une bonne transition vers ma vie d’adulte et ma vie professionnelle, car il me permet de concilier l’animation, avec mes connaissances des enjeux environnementaux.

Avant cela, lorsque je passais des entretiens, je sentais que je n’avais pas été confrontée aux choses réelles et que mes réponses restaient trop théoriques.

Je fais un bilan très positif de cet emploi solidaire, très enrichissant et formateur, et qui m’a permis d’accéder au logement grâce à une promesse d’embauche en CDI. »