Témoignage d'Amélie

Ancienne conseillère en insertion professionnelle, Amélie a rejoint le groupe de Paris Greneta en octobre 2015 et en est aujourd’hui la co-responsable.

Crédit photo : Delphine Blast

« Lorsque j’ai contacté SNC, j’ai tout d’abord rencontré un bénévole qui m’a expliqué le fonctionnement de l’association, puis je me suis tout de suite vue proposer d’assister à une réunion de groupe.

J’en suis ressortie enchantée je me suis dit que je ne m’étais pas trompée en venant ici ! La richesse des échanges et la bienveillance des bénévoles m’ont vraiment séduite.

A SNC, ce que j’adore, c’est qu’on se laisse le temps de découvrir la personne, de l’écouter et d’apprendre à se faire confiance. Notre rôle est bien sûr d’aider la personne à retrouver un emploi, mais cela passe avant tout par la reconstruction de la personne.

Elodie* fut la première personne que j’ai accompagnée. Je me souviens d’un rendez-vous où elle est arrivée lasse et démotivée. Nous avons échangé sur nos loisirs et cela a créé de la confiance et de la complicité. La jeune femme a retrouvé un emploi après 4 mois d’accompagnement, et elle est désormais bénévole SNC à Poitiers.

Les 3 formations de base proposées par SNC sont essentielles pour s’approprier la philosophie de l’association, apprendre à accompagner en binôme (...).

L’accompagnement SNC se démarque de mon ancien travail parce qu’il est pratiqué en binôme. C’est quelque chose qui m’effrayait au départ mais en réalité, c’est super ! On se complète et quand l’un ne sait pas, l’autre prend le relais. Ça laisse aussi plus de place à l’observation : à deux, on est plus attentifs.

Les 3 formations de base proposées par SNC sont essentielles pour s’approprier la philosophie de l’association, apprendre à accompagner en binôme et rencontrer des bénévoles d’autres régions.

Le groupe de Paris Greneta est principalement composé d’actifs. On change de binômes d’un accompagnement à un autre pour apprendre à se connaître et on essaie aussi de créer de la cohésion en allant boire un pot avant une réunion, en faisant la galette des rois, etc.

En tant que co-responsable de groupe, j’anime les réunions mensuelles et la vie du groupe ; je réserve les salles à la maison des associations, qui héberge nos réunions mensuelles ; je suis à l’écoute des propositions et je consulte les emails du groupe. »

*Le prénom a été modifié pour respecter l’anonymat de la personne.