Témoignage de Françoise

A 51 ans, après s’être consacrée pendant cinq ans à l’éducation de ses trois enfants, Françoise souhaite reprendre une activité professionnelle. Le retour vers l’emploi semble difficile. Elle enchaîne différentes missions mais peine à trouver un emploi qui lui correspond vraiment. Elle se rapproche alors de SNC et rencontre ses deux accompagnatrices. Aujourd’hui, elle a retrouvé un poste d’adjointe au patrimoine en mairie et suit, en parallèle, une formation de conseillère en phyto-aromathérapie par correspondance.

Après une période en intérim, j’ai pris conscience de certains blocages. Blocages physiques dûs à des problèmes de cervicales et de vertèbres qui me fermaient les portes de pas mal de domaines professionnels, mais pas seulement. A force de passer mon temps libre à chercher du travail, lire et relire des articles plus ou moins contradictoires sur ce monde du travail qui me paraissait de plus en plus lointain, à me poser cinquante questions et à tourner tout cela en boucle dans ma tête, il était temps que je me réveille. Par des recherches Internet, j’ai découvert l’association SNC. J’ai rencontré le responsable du groupe de Nice qui m’a très bien expliqué le fonctionnement de l’accompagnement : « être mon miroir », c’est-à-dire un reflet neutre et bienveillant de moi-même et de mon parcours professionnel.

Avancer petit pas par petit pas

J’ai rencontré mon binôme à la fin du mois de juillet. Cette rencontre s’est très bien passée, et d’emblée, j’ai senti de la bienveillance, du respect, de l’écoute et de l’ouverture. J’avoue qu’au début j’étais plus observatrice de ce binôme que réellement active. Je me pensais dans une situation tellement bloquée que j’étais curieuse de découvrir leur façon de procéder pour lever ce blocage. J’avais besoin de ce temps d’observation pour être moi-même, ce qui est venu très vite car elles m’ont mis à l’aise très rapidement. Pas de rôle à jouer, je pouvais être moi, même si je n’étais pas toujours d’accord avec ce qu’elles proposaient. Cela m’a permis d’avancer, petit pas par petit pas, et sans forcément m’en rendre compte. Observer aussi leurs tâtonnements pour essayer de comprendre qui j’étais, entendre leurs paroles… Tout cela m’a permis de prendre conscience de ce que je ne voulais pas ou plus. Je l’avoue, j’ai eu des doutes, des envies de baisser les bras, l’impression parfois de ne pas me sentir comprise. C’est pourquoi, le principe d’un rendez-vous tous les dix jours, sans exception, a été un très bon moteur ! J’en suis chaque fois sortie redynamisée.

J’ai senti de la bienveillance, du respect, de l’écoute et de l’ouverture

Mes barrières sont tombées

Le « déclic » a eu lieu grâce à une phrase: « vous devez garder votre originalité ». Mes barrières sont tombées. Je me débattais dans une incapacité à faire un CV dans la norme, des lettres de motivation dans la norme, des jeux de rôles pour être dans la norme. J’avais un vrai blocage. Je savais que cela ne me ressemblait pas d’entrer dans le moule, que ce n’était pas « moi », mais que je devais me forcer à y entrer si je voulais trouver un travail. En réalité, j’en étais incapable. A partir de ce moment, j’ai assumé mon CV, mes lettres de motivation, mon parcours atypique. J’ai toujours envoyé beaucoup de candidatures mais là, grâce à leurs conseils avisés, mes envois ont déclenché des appels, des entretiens et puis un poste. La synergie du binôme a parfaitement fonctionné. je les remercie du fond du cœur pour cet accompagnement hautement bénéfique. Un très grand et beau merci !