Témoignage de Guillaume

Cadre et père de famille de 38 ans, Guillaume est accompagnateur SNC depuis 6 ans. Il est aujourd'hui bénévole au sein du groupe d'Eaubonne.

« J'ai commencé le bénévolat SNC au sein d'un groupe d'entreprise.

Les rendez-vous avec les personnes que l’on accompagnait avaient souvent lieu à l’heure du déjeuner ou en fin de journée. L’investissement en temps est très modeste, tout le monde est capable de trouver un créneau par mois sur la pause-déjeuner.

J'avais la chance de participer aux réunions mensuelles avec le groupe d’accompagnateurs sur mon temps de travail, grâce à la politique mécénat de mon entreprise.

J'ai plein de souvenirs positifs en tête pour raconter ces trois années de bénévolat. Je me souviens d'avoir accompagné un monsieur d'une cinquantaine d'années, originaire d'Algérie, très volontaire dans sa recherche d’un emploi mais qui n’avait jamais travaillé en France.

Avec l’appui de mon binôme, j’ai organisé pour lui un entretien avec un responsable de mon entreprise. (...) pour ce monsieur, cet entretien a été un véritable déclencheur.

Avec l’appui de mon binôme, j’ai organisé pour lui un entretien avec un responsable de mon entreprise. C’était un entretien sans enjeux, dans l’unique but d’échanger sur son projet professionnel. Mais, pour ce monsieur, cet entretien a été un véritable déclencheur. Il a trouvé un poste peu de temps après, en CDD, et a tellement bien travaillé qu’il s’est vu proposer un CDI. Il est revenu nous voir récemment, avec des desserts qu’il avait rapporté d’Algérie. »