Témoignage de Daniel

Accompagnateur bénévole au sein du groupe SNC Orléans

« L’accompagnement au sein de Solidarités Nouvelles face au Chômage ne cesse d’être pour moi une source d’enrichissement.

D’abord, parce que, vis-à-vis du chômage, il me fait passer du statut de récepteur passif d’informations (statistiques, annonces de plans sociaux…) à celui d’acteur. Ce qui bouleverse ma perception : non plus celle de chiffres mais la rencontre de personnes qui aiguise ma conscience de tous les dégâts provoqués par l’absence d’emploi.

Ensuite, parce que l’accompagnement m’ouvre à une relation avec des personnes éloignées de mon univers : toujours par leur situation, souvent par l’âge, le sexe et/ou le statut social, parfois par la culture d’origine. Les signes que cette relation n’est pas illusoire sont de précieux encouragements au milieu de périodes parfois difficiles : souhait de nouvelles rencontres bien que les résultats concrets se fassent attendre, demande de reprise de l’accompagnement à l’issue d’un CDD, cheminement vers des objectifs réalistes, sourire retrouvé, soin nouveau dans la façon de se vêtir ou de se coiffer, présent inattendu au moment de Noël…

L’accompagnement m’ouvre à une relation avec des personnes éloignées de mon univers.

Relation dont je peux prendre le risque et qui peut être acceptée parce que nous sommes deux. Ce qui est une autre source d’enrichissement par la diversité de ceux et celles avec qui j’accompagne : leur comportement et leur regard ne manquent pas de me mettre en question. »